Restons connectés

  • KoKan sur Twitter
  • KoKan sur linkedIn

Contactez-nous

+33 (0)6.71.24.64.66

+33 (0)6.70.92.24.49

Rechercher
  • Benjamin Cabanne

Le pas japonais : un escape game collaboratif pour résoudre un problème complexe

Mis à jour : 9 avril 2019

Vous serez enfermés avec une seule règle du jeu : résoudre un problème complexe en équipe!




Pour quoi cet atelier? J'ai conçu cet atelier pour travailler sur l'auto-organisation en grand nombre sur la résolution d'un casse-tête. En effet, soit il existe des ateliers sur l'auto-organisation en petit groupe pour résoudre un problème compliqué, soit des ateliers en grand groupe pour des problématiques triviales. Dans les deux cas, l'enjeu n'est pas le même que dans le pas japonais et cela se ressent lors de l'atelier.


Pourquoi complexe? Parce que vous allez à la fois chercher la solution et que vous êtes une part de la solution!


Que vais-je devoir mettre en œuvre durant cet exercice? L'auto-organisation! Vous aurez uniquement 1 objectif : résoudre le casse tête collectivement et 2 règles de déplacement.


Simple? oui, pour résoudre l'exercice (pas si évident que ça), pas pour s'organiser.

D'ailleurs, comment on s'organise pour résoudre le problème? Débrouillez-vous! Et c'est là que ça devient rigolo.

De 15 à 40 personnes pour résoudre un casse-tête où chacun fait partie de la solution puis expérimenter et enfin, engager l'ensemble des personnes du collectif pour aller jusqu'au bout de la mise en œuvre de la solution.

Et là, le grand groupe pense pouvoir résoudre le casse-tête à 40! Pas si évident.... Ok, osons réfléchir en plus ou moins petit groupe (De 1 à 8 par expérience. Quel lien y a t'il avec la taille d'une équipe agile?)


Eureka! "On a trouvé la solution avec 3 autres personnes?" "Oui, nous aussi on a un début de solution." "Nous aussi."

Bon, comparons! Qui commence? Ok, comment choisir? Mince, nous sommes auto-organisés, il faut donc mettre en place des règles pour se parler, pour s'écouter, un processus de décision, un processus de vote (ou pas 😀 ), un protocole d'expérimentation...


Règles, processus, protocole... que de gros mots, et pourtant! Le groupe en a besoin et les mets en place. De manière plus ou moins rapide, plus ou moins "validés" par l'ensemble des personnes, très souvent non formalisés. C'est justement toutes ces règles, processus et protocoles qui font passer d'une non-organisation à une auto-organisation et qui permet au groupe d'atteindre l'efficacité dont elle a besoin pour résoudre la solution, expérimenter et la mettre en œuvre.


Un groupe de 40 en train de chercher la solution du casse tête et d’expérimenter des solutions :


Quel lien faire avec le monde professionnel et quels enseignements tirer de cet atelier?

Comme tout jeu, comme tout atelier, la richesse vient de l'expérience vécue et du débrief derrière pour ancrer et faire le lien.

Bien sûr, le débrief dépend de ce qui s'est passé lors de chaque atelier et est la richesse avec laquelle les participants repartiront. Et si en plus, ce sont des gens qui se connaissent de la même entité, de la même organisation, de la même équipe, c'est chouette car ils pourront mettre en application dés demain ces apprentissages.


Vous avez envie de vivre cette expérience et de vous enrichir? N'hésitez pas à nous contacter à contact@kokan.fr nous viendrons avec plaisir l'animer chez vous.


Update du 08/04/2019 :

J'ai joué cet exercice à 50 personnes en 2 tracks de 25 personnes. Évidemment, pour gagner, il fallait que les 50 finissent.

Et bien, ce n'est pas gagner pour collaborer : aucun échanges avant la fin d'un des tracks. Et une fois 1 côté fini, la collaboration n'a pas été naturelle, c'était plutôt un spectacle : "nous avons eu du mal, nous allons voir si les autres y arrivent mieux que nous plutôt que de leur donner les apprentissages que nous avons eu".

Il y a encore du travail!

689 vues